AGASHI sur les réseaux sociaux


Agashiburundi

@agashiburundi

+257 75 055 055


Radios partenaires

AGASHI ici

AGASHI 4.0 EPISODE 89

À Mugwiza, chez Gusino. Ruberika vient rendre visite à Meliya. Elle dit que sa fille Kayange est allée chez Kwasa mais que ce dernier l’a abandonnée. Elle dit qu’elle tient l’information de Titina qui elle aussi l’a apprise de Vivina qui est allée voir Kayange. Meliya dit qu’elle ne peut pas aller la voir car elle connaitra des ennuis avec Gusino. Elle accepte de donner à Ruberika, de la farine et du haricot pour Kayange.

À Burisho, chez Tigiri. Zita demande à Keza pourquoi elle ne va pas à l’école. Elle explique qu’elle attend Tigiri pour l’amener sur son vélo. Zita est en colère et dit que Keza devrait retourner chez elle. Tigiri sort de la chambre et intime sa femme de ne plus maltraiter sa sœur. Tigiri lui dit que sa petite sœur restera chez lui jusqu’à ce qu’elle finisse les études.

À Kagona, chez Gudura. Vanessa raconte qu’un membre de la coopérative a failli mourir d’un coma éthylique. Elle explique à sa mère, que Kathia lui a dit que ces boissons très alcoolisées sont servies au bar Kumunyemwe chez Wadudu. Kathia dit en avoir été témoin lorsqu’elle était la gérante du bar. Gudura dit que cela ne devrait pas rester sous silence. Il faut le dénoncer.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 89


AGASHI 4.0 EPISODE 88

À Bukima, au travail chez Donatien. Raphael arrive et est très en colère. Il cherche Donatien pour le battre mais sa femme Maman Gaëlla et Bukuru lui conseillent de ne pas se faire justice. Bukuru s’en moque et leur dit que Donatien est intouchable. Rien ne pourra lui arriver en justice. Il trouve d’ailleurs que leur fille est irrécupérable vu son comportement.

À Kagona, le soir au resto bar Kumunyemwe. Midiri est ivre car il a pris un verre de trop suite à la consommation de l’alcool à forte dose livré par Peggy et Wadudu. Mudiri ne peut plus marcher, il vomit et se pisse dessus. Une situation qui effraie Peggy, Gipapu et Wadudu. Ils décident de l’emmener chez Wadudu pour qu’il y passe la nuit afin de voir s’il s’en remet le lendemain.

À Mugwiza, Kayange entend Bugohe qui toque sur la petite porte. Bugohe lui dit de ne pas s’inquiéter afin de ne pas réveiller sa femme. Il explique à Kayange qu’il devrait prendre la place de Kwasa afin que la grossesse arrive à terme sans problème avec un enfant qui a toutes les parties du corps. Mais Kayange lui dit que malgré les difficultés, elle doit rester fidèle à Kwasa et attendre son retour.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 88


AGASHI 4.0 EPISODE 87

À Burisho, chez la famille Kimata. Funny remercie le couple de l’avoir accueillie. Elle dit que son plan est de retourner chez elle à Mugwiza. Elle dit qu’elle ne peut pas supporter 4 enfants. Elle dit qu’elle va lui laisser aussi son enfant et qu’elle va mettre au monde celui qu’elle porte à Mugwiza. Kimata essaie de la dissuader. Mais la décision est déjà prise.

À Mugwiza, Vivina vient voir Kayange chez Bugohe. Kayange lui raconte qu’elle n’a pas à manger. Vivina lui donne des arachides qu’elle lui avait apporté. Kayange lui raconte que son mari a pris fuite en lui laissant seulement un petit mot sur la table où il disait qu’il n’en pouvait plus vu que la vie devenait de plus en plus difficile. Vivina conseille à Kayange de bien se comporter et pouvoir mettre au monde le moment venu.

À Bukima, Landry persuade Maeva de l’accompagner chez lui à Kabeza. Aussitôt Lala arrive et leur fait part de l’histoire de Gaëlle et Donatien avec des photos qui qui les montrer collés un à l’autre. Landry n’en revient et croit que c’est l’œuvre de Photoshop. Maeva s’en moque tandis que Lala se demande comme Gaëlla va se prendre avec cette histoire.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 87


AGASHI 4.0 EPISODE 86

À Kagona, chez Vanessa. Kathia vient lui raconter sa mésaventure. Kathia dit à Vanessa qu’elle a couché avec son oncle. Vanessa lui dit que c’est vraiment dommage, qu’elle doit se ressaisir et abandonner la prostitution. Kathia lui dit qu’elle s’en mord les doigts, qu’elle est couverte de honte.

À Bukima, Maman Gaëlla vient à l’hôpital en courant pour voir sa fille Gaëlla. Elle demande ce qui s’est passé. Un médecin lui dit d’être moins inquiète pour éviter d’avoir une tension. Le médecin lui dit que sa fille a été surprise dans un hôtel avec Donatien, un homme d’affaire connu sous le surnom de Nado. Le médecin lui conseille d’aller saisir la justice.

À Burisho, chez Thierry. Sa femme Funny lui dit qu’elle ne peut pas continuer à vivre avec les enfants qui ne sont pas les siennes. Elle dit qu’elle va quitter la maison si Thierry n’accepte pas de les ramener chez leur maman. Tengenge et Ngendo arrivent et essayent tranquilliser Funny. Tengenge lui rassure qu’elle va contribuer pour la ration. Funny refuse et préfère s’en aller.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 86


AGASHI 4.0 EPISODE 85

À Mugwiza, chez la famille Gusino. Meriya est en train de pleurer et demande à son mari de bien trouver Kayange et la ramener. Gusino affirme que même si on parvient à savoir l’endroit où elle se trouverait, qu’elle ne pourra plus revenir chez lui. Gusino pense que Kayange est chez Kwasa mais ne veut pas en savoir de plus sur cette affaire.

À Burisho, chez Thierry, Funny donne à manger à ses enfants sans donner aussi la nourriture aux enfants de Gahore. Thierry arrive et demande à Funny pourquoi les autres enfants sont entrain de pleurer et qu’ils ne sont pas propres. Funny lui dit qu’elle ne pourra pas élever les enfants qui ne sont pas les siennes. Funny dit à Thierry qu’il lui a caché cette relation. Thierry insiste et lui explique que ces enfants ne peuvent que rester chez lui.

À Kagona, Kathia a passé la nuit avec un commerçant venu acheter au gros les savons, à l’hôtel Kumunyemwe. Le matin, lorsque les deux commencent à se présenter l’un à l’autre, Kathia découvre que l’homme en question est son oncle.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 85


Agashi, toujours instructif et divertissant



Madame Bernadette Gakima est une habitante de la localité de Murenge en province de Makamba, au sud du Burundi. Fidèle auditrice d’Agashi, elle nous raconte combien les messages du feuilleton ont progressivement changé sa vie quotidienne et certaines de ses perceptions comme mère.


a

« Agashi m’a aidé, car avant je ne me préoccupais pas des consultations prénatales. Je trainais pour faire les consultations lorsque j’étais enceinte. Dès que j’ai entendu ces messages d’Agashi, j’ai fait consulter la grossesse à deux mois. On m’a accueilli et on m’a dit que je dois faire quatre consultations. Après accouchement, on m’a recommandé d’aller en consultation post-natale. Celui qui m’a convaincu en dernier, c’est un agent de santé communautaire. Je me suis résolue à aller au centre de santé aussitôt. »

Allaitement et nutrition

« Nous recevons des messages sur l’allaitement des enfants qui nous sont utiles. Avant Agashi, je donnais des aliments aux enfants sans considération de leur qualité. Dans le feuilleton, on nous apprend comment nourrir les membres de la famille en donnant surtout les aliments contenant les glucides, les protéines et lipides. On nous conseille également d’allaiter le bébé de façon exclusive jusqu’à six mois.»

Education des jeunes

«À travers Agashi, j’ai aussi entendu jouer des histoires des jeunes qui se méconduisent, des parents qui ne prennent pas leur responsabilité pour parler à leur enfants , suivre et conseiller ces derniers. Actuellement, dans notre ménage, nous avons engagé un dialogue entre nous parents et enfants parce qu’ils grandissent de plus en plus. Nous leur prodiguons des conseils pour les orienter. Aussi, quand je vois un enfant d’un voisin qui a des problèmes de mauvais comportement, je ne me tais pas, je m’adresse à lui pour le conseiller afin d’adopter un bon comportement.

Prévention contre le COVID-19

« Depuis le début de cette pandémie, beaucoup de messages nous sont parvenus via Agashi pour se prévenir contre le Coranavirus. Il s’agit des messages sur le lavage des mains avec du savon tous les jours et autant que possible, éviter de s’embrasser, éviter des rassemblements.»






Retour à la page d'accueil