Ecoutez AGASHI


Cherchez une radio proche de vous

AGASHI ici

Agashi 2 épisode 118

A Mugwiza, Toriya vient du centre de santé (...)

Agashi 2 épisode 117

A Kagona, Poro et Mudiri mettent en garde (...)

Agashi 2 épisode 116

A Bukima, Claude raconte fièrement à Matafari (...)

Agashi 2 épisode 115

A Burisho, Jimmy et Fara revenznt de l’école (...)

Agashi 2 épisode 114

A Mugwiza, Soto et Ruberika échangent sur une (...)

Le Délégué Général du Lycée Saint Augustin de Rumonge salue le jeu concours sur les VBG


Publié Tuesday 4 October 2016
a

Claude Ndayikeza alias Elève Maitre, Délégué Général du Lycée Saint Augustin de Rumonge, exprime sa satisfaction après un jeu concours sur les violences basées sur le genre qui s’est déroulé sur cette école le 30 septembre 2016.

« Cette activité nous a rappelé le comportement à adopter en rapport avec les violences basées sur le genre. Elle nous a montré comment secourir, tant psychologiquement que matériellement, une personne victime d’un viol », indique-t-il dans une interview après le jeu concours.

Il a souligné que cette activité a constitué une source d’inspiration pour les élèves de cette école pour suivre le feuilleton radiophonique AGASHI produit par Population Media Center au Burundi et diffusé sur les radios locales au Burundi.

« Sachant que certaines réponses pouvaient se lire à travers le feuilleton AGASHI, beaucoup d’entre nous vont devoir suivre régulièrement ce feuilleton afin de gagner des prix tels que ceux gagnés aujourd’hui en répondant aux diverses questions posées », a souligné Claude Ndayikeza, Délégué Général.

« Je lance un appel à mes collègues qui n’ont pas suivi ce jeu concours, peut-être parce qu’ils avaient faim à la sortie de classes, à ne plus s’absenter dans de telles occasions car elles nous permettent de nous ouvrir et connaître ce qui se passe au pays, au lieu de rester à la maison», a-t-il ajouté.

Des centaines d’élèves de cette école ont assisté à ce jeu concours au cours duquel des dizaines ont reçu des prix variés après avoir répondu aux diverses questions leur posées sur les violences basées sur le genre.




Twitter cet article

Partagez cet article sur Facebook

Réaction/ Gira ico ushikirije