AGASHI sur les réseaux sociaux


Agashiburundi

@agashiburundi

+257 75 055 055


Radios partenaires

AGASHI ici

AGASHI 4.0 EPISODE 37

À Kagona, Vanessa propose de change de fournisseur d’emballages pour défaut de qualité. Mudiri lui dit de laisser le fournisseur actuel car il lui donne quelque chose en guise de remerciements pour le marché. Vanessa lui conseille de travailler dans la transparence et propose qu’il y ait des fournisseurs pour déposer des pro forma afin de choisir le meilleur.

À Bukima, Raphaël dit que la mère de Gaëlla ne se préoccupe pas de l’éducation de sa fille. Elle continue à lui demander de l’argent alors qu’elle en profite pour acheter des habits de sa fille Gaëlla. La maman nie lui avoir acheté de nouveaux habits. Raphaël lui dit qu’elle sera responsable des conséquences s’elle ne s’attache pas à bien éduquer sa fille.

À Burisho, Thierry amène de l’argent pour rationner les enfants de Gahore. Il dit que l’argent vient du taxi-vélo et que cela va continuer à lui procurer de l’argent pour subvenir aux besoins. Gahore le supplie de rester pour dormir chez elle…

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 38


AGASHI 4.0 EPISODE 37

À Mugwiza, Kwasa et avec Kayange dans un bar. Kayange est complexée mais Kwasa la rassure et lui dit qu’il peut meme l’emmener chez elle peu importe l’heure. Cela ne va pas inquieté son père surtout qu’il est devenu ami à lui. Kwasa lui demande d’entre en relation amoureuse avec elle. Kayanga semble être d’accord mais lui dit qu’elle ne va jamais coucher avec lui. Kwasa accepte.

À Burisho, Thierry a recu un coup de main de Kimata pour la construction de sa maison. Kimata conseille Thierry d’abandonner Gahore car il est incapable de subvenir aux besoins de deux femmes. Thierry ne veut rien entendre.

À Kagona, Kathia et Wadudu ne s’entendent pas sur les commissions sur le travail de massage. Kathia veut donner 10% alors que Wadudu veut 20%. Wadudu avance que Kathia peut gagner plus surtout grâce à sa beauté. Il lui promet de lui amener des clients venant de l’autre rive de Kimira. Les gens de là ont une monnaie qui a une grande valeur.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 37


AGASHI 4.0 EPISODE 36

À Bukima, Landry vient voir Gaëlla chez elle. Il lui dit qu’il est fauché. Il prend le téléphone de Gaella est écrit un texto à Donatien pour lui demander de l’argent. Donatien envoie dans l’immédiat. Mais Gaëlla n’est pas du tout contente surtout qu’elle veut rompre avec Donatien.

À Kagona, nous sommes à la coopérative. Celia, Mudiri, Zuena et Vanessa ne sont pas contents du comportement de Katia. Ses absences commencent à les irriter. Vanessa leur dit qu’elle lui a conseillé mais en vain. Les autres disent qu’il est temps que les statuts de la coopérative soient respectés.

À Mugwiza, Kayange et Viviva viennent de la messe. Kayange lui dit qu’elle a un rendez-vous avec Kwasa mais qu’elle voudrait que Viviva l’accompagne. Cette dernière lui dit qu’il serait mieux de se rencontrer à deux pour plus d’intimité.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 36


AGASHI 4.0 EPISODE 34

C’est au bar Resto Kumunyemwe. Vanessa est venue voir Kathia pour lui demander si elle a abandonné les activités de la Coopérative car elle a déjà encaissé beaucoup d’absences. Kathia vient directement de la cabine de massage. Elles échangent sur la façon dont Kathia fait le massage. Kathia dit qu’elle s’assoit même sur des clients qui le veulent afin de lui donner de l’argent. Vanessa s’inquiète de cette stratégie de Vanessa en disant que le massage est un traitement comme tant d’autres qu’il ne faut pas en profiter pour traquer les gens. Vanessa lui rappelle le règlement de l’Ineza Coop en lui avertissant qu’elle sera punie si elle continue à s’absenter aux activités de la coopérative.

À Bukima, Donatien a emmené Gaella dans un hôtel-restaurant. Donatien remarque que Gaëlla n’a pas beaucoup d’habits, il lui parle d’un magasin où elle peut aller et choisir des robes, des chaussures, etc… Gaella est contente. Entre-temps, Donatien lui dit de manger et qu’après ils vont se reposer dans une des chambres de l’hôtel. Gaella refuse et Donatien continue de l’amadouer disant qu’elle ne devrait pas continuer à avoir peur de lui. Gaella lui dit qu’elle est dans sa période menstruelle. Donatien prétend qu’elle est en train de mentir. Gaëlla le rassure et lui promet un autre jour. Donatien lui propose alors d’aller faire le shopping.

À Burisho, Keziya vient voir le bébé chez Thierry. Elle trouve Funny dans une chambrette couverte de feuille de bananeraie. Elle commence à pleurer en voyant Keziya, elle dit qu’elle vit dans de très mauvaises conditions, qu’elle n’a même pas du lait maternel. Keziya essaie de la réconforter et lui donne de la nourriture qu’elle lui a apportée. Keziya conseille à Funny de faire les consultations post natales, et de faire vacciner son bébé…

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 33


AGASHI 4.0 EPISODE 33

À Mugwiza Bugohe se fâche contre son père Rudodi en lui disant qu’il pouvait tout pour récupérer le terrain sinon il ne voit pas comment ils vont vivre sans avoir un terrain cultivable suffisant. Rudodi lui dit qu’il n’y avait pas d’autres moyens. Bugohe propose à son père Rudodi s’il n’y a pas moyen de voir comment faire disparaître Muhorakeye parce que c’est elle leur problème. Rudodi lui dit que même si Muhorakeye meurt leur propriété sera pour les enfants même si ce sont des filles seulement.

À Burisho, Thierry rencontre Gahore qui venait le voir. Thierry vient d’acheter des tuiles pour couvrir sa maison. Gahore lui demande pourquoi il n’a pas encore donné la ration. Thierry s’excuse, il dit à Gahore que sa femme a mis au monde et que son père les a chassés de la maison. Gahore s’en fout, elle dit que les conventions sont assez claires. Thierry la supplie de lui donner le temps juste d’installer Funny. Gahore se fâche, elle ne veut rien entendre.

À Kagona, Kathia est au bureau chez Peggy. Peggy la félicite sur l’habillement attirant que Kathia porte comme elle le lui avait demandé. Kathia lui dit qu’elle fera tout pour plaire aux clients. Peggy continue à la complimenter en l’incitant aussi à faire des massages aux hommes quand elle s’assoit sur eux. Kathia se demande sur la suite…

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 33


NIRERE Jeanne, enseignante à Ngozi




a

J’aime beaucoup le feuilleton et je l’écoute très attentivement.

Je tire beaucoup de leçons morales dans ce feuilleton. Si je me réfère à Ruberika, la leçon que je tire d’elle, ce n’est pas qu’en faisant recours à la sorcellerie qu’on aura des garçons. De surcroit, coucher avec des sorciers, c’est courir le risque d’attraper des maladies. Encore plus, les grossesses rapprochées peuvent occasionner la pauvreté dans la famille car, avec santé fragile, la femme ne va pas travailler, au moment où son partenaire qui devrait travailler sera obligé de s’occuper beaucoup plus des enfants.

Les gens devraient comprendre que tous les enfants, garçons et filles, ont la même valeur. Malheureusement je trouve qu’il y a des gens qui n’ont pas encore compris cela. Dans la plus part des ménages où ils n’ont pas encore eu de garçons, soit c’est l’homme, soit c’est la femme qui n’est pas content. Cela peut causer une mésentente dans le ménage.

Pour ce qui est de Claude, c’est un très mauvais professeur. Nouer des relations intimes avec les enfants que tu es censé protéger est une lâcheté. Il mérite vraiment une sanction sévère. Les enseignants devraient prendre cet exemple et comprendre que ce que Claude a fait est un acte ignoble et punissable.

Des jeunes filles comme Kanyana, qui pensent que vivre sans copain est déshonorant et qui essaient d’influencer leurs paires pour faire comme elles en cherchant des garçons qui peuvent leurs donner tous ce dont ils ont besoins comme argent et autres sont nombreuses et un peu partout.

Souvent je me réfère à cet exemple pour conseillers mes élèves sur les comportements à adopter. Avant de commencer la leçon je prends au moins trois minutes pour sensibiliser ces jeunes adolescents d’éviter les rapports sexuels avant le mariage, que la consommation de l’alcool et des drogues est nuisible à leur santé et que même leur avenir peut en succomber car ils n’auront pas du temps d’étudier ou réviser leurs cours.

Je suis énormément convaincue que le feuilleton peut contribuer au changement des comportements des gens. Cela se fait remarquer par l’engouement qu’ils ont d’écouter les épisodes d’Agashi sans se lasser. Quand c’est l’heure d’Agashi, tu vois que tout le monde tourne le bouton pour capter Agashi.






Retour à la page d'accueil