AGASHI sur les réseaux sociaux


Agashiburundi

@agashiburundi

+257 75 055 055

ANDROID App:


Radios partenaires

AGASHI ici

Agashi 2 épisode 198

A Mugwiza, Piyo informe Jeanne que sa mère Sabina a vendu une partie de leur parcelle. A Bukima, King toujours à l’hôpital apprend que sa mère Popina est emprisonnée. A Burisho, Matafari est surpris qu’Adidja n’a aucune grossesse!



Agashi 2 épisode 197

A Kagona, Kengeri et Pondero se font manipuler par un sorcier, à la recherche des gris gris! A Burisho, Rudo aide Fiona font du bien dans leurs études! A Mugwiza, Sabina se régale dans les revenus d’une parcelle vendue, Piyo s’inquiète.



Agashi 2 épisode 196

A Bukima, Ange a décroché un emploi au centre Ruhuka. A Mugwiza, Sabina veut vendre une partie de sa parcelle. A Kagona, Béatrice veut partir pour Bukima pour recevoir son prix, Pondero va-t-il l’accompagner? Elle veut l’éviter à tout prix!



Agashi 2 épisode 195

A Burisho, Rudo est maintenant à l’école. A Kagona, Kengeri et Pondero collecte de l’argent pour chercher la sorcellerie. A Bukima, Maman Tonny est aller s’excuser auprès de Lysa.



Agashi 2 épisode 194

A Mugwiza, Sabina essuie un autre échec cuisant auprès de Ruberika qu’elle est allée voir pour la convaincre dans ses croyances obscures. A Mugwiza, Maman Tony apprend que son mari Claude est emprisonné et même révoqué de son emploi. A Burisho, les choses sont bien chez Tazaro, Fiona et Rudo sont heureux d’apprendre qu’ils vont retourner à l’école.



PMC au Burundi, pionier du changement des comportements




a

Avec son Feuilleton Radiophonique Agashi, voilà que PMC vient de passer 5 ans après son agrément au Burundi, c’était en 2013. Cinq ans de succès en succès, de popularité incontestable auprès des auditeurs d’Agashi qui sont de toutes catégories de burundais : jeunes et adultes, analphabètes et intellectuels, ruraux comme urbains, tous les auditeurs d’Agashi sont unanimes pour reconnaître le caractère hautement éducatif par le divertissement , un art de rédaction et de jeu comique savamment agrémenté par un sens d’humour, d’émotions et de suspens qui poussent chaque auditeur à vouloir écouter à tout prix l’épisode suivant à travers lequel PMC véhicule les messages, oh combien pertinents qui interpellent gentiment et sagement tout un chacun à changer positivement son comportement. Les normes sociales y trouvent leur compte dans ce processus transformationnel et de changement de comportement individuel, groupal et sociétal.

L’Approche de PMC héritée de la Méthodologie dite de SABIDO s’inscrit depuis 1998, dans la grande famille des organisations mondiales spécialisées à vocation de « Social and Behavior Change Communication - SBCC » qui est devenue au cours de ces 20 dernières années , le réseau le plus puissant en matière d’impact sur le changement de comportements et de normes sociales.

Au Burundi, PMC continue à contribuer via les mass media dans le développement des messages visant à atténuer l’impact négatif des problèmes les plus à jour au Burundi comme la planification familiale pour une meilleure maîtrise de la démographie, la santé maternelle et infantile, la santé sexuelle et reproductive (chez les jeunes et adolescent surtout), la malnutrition , les violences basées sur le genre, l’équité des genres et l’éducation des filles et garçons, la santé mentale, la lutte contre la malaria et les questions liées à l’hygiène, etc.

Travaillant de concert avec les Ministères techniques gouvernementaux et les bailleurs sur les priorités nationales, PMC s’aligne aux principes clés de la coopération internationale. Les 9 radios partenaires diffuseurs d’Agashi sont à couverture nationale et communautaire et permettent d’enregistrer un taux d’écoute dépassant 90%.

Depuis le Trophée de « Meilleur Feuilleton radiophonique au Monde obtenu en 2015 », Agashi de PMC s’est désormais donné pour pari de garder la place sur le podium des meilleures organisations en matière de communication pour le changement de comportements et des normes sociales au Burundi.

Ensemble avec d’autres partenaires dévoués au développement et au bien-être de la population burundaise, notre devise est toujours celle de « Faire la différence … prouver l’impact par l’évidence». C’est ce que va développer justement les quelques pages du présent rapport couvrant une partie de 2016 jusqu’à décembre 2017.

C’est enfin, le moment ultime pour nous d’exprimer nos sincères remerciements à tous ceux qui soutiennent Agashi par diverses façons : le Gouvernent du Burundi, les Donateurs, les Experts thématiques, l’infatigable staff de PMC, les fidèles auditeurs qui continuent à nous encourager par des témoignages que certains ont amorcé un réel changement volontariste de leurs mauvais comportements. C’est cela même que nous recherchons, c’est cela que nous avons promis et c’est cela qui animera toujours notre idéal dans la réalisation de la vision de PMC pour le développement inclusif intégré au Burundi comme dans le monde entier.

Jean Bosco Ndayishimiye, Représentant Résident, Enseignant d’Universités





Réaction/ Gira ico ushikirije



Retour à la page d'accueil